LANA DEL REY

LANA DEL REY

France


[Lyrics & Audio] Découvrez "Music To Watch Boys To"

Publié par Lili sur 10 Septembre 2015, 08:21am

Catégories : #Videos & Audios, #Lyrics

[Lyrics & Audio] Découvrez "Music To Watch Boys To"

"Music To Watch Boys To" est officiellement le deuxième single de l'album Honeymoon. Il a été dévoilé sur Beats1 ce mercredi 09 septembre 2015. Si vous l'avez manqué, vous pouvez le découvrir ci-dessous. Sur instagram, la chanteuse a également révélé le visuel du single.

 

Music To Watch Boys To (Lyrics):

I like you a lot
Putting on my music while I'm watching the boys
So I do what you want
Singing soft grunge just to soak up the noise
Blue Riibbons on ice
Playing the guitars, only one of my toys
Cause I like you a lot
No holds barred
I've been sent to destroy, yeah

Pink flamingos always fascinated me
I know what only the girls know
??? with lies akin to me

I see you're going
So I play my music
Watch you leave

I like you a lot
Putting on my music while I'm watching the boys
So I do what you want
Singing soft grunge just to soak up the noise
Blue Riibbons on ice
Playing the guitars, only one of my toys
Cause I like you a lot
No holds barred
I've been sent to destroy, yeah

Velveteen and living single
It never felt that right to me
I know what only the girls know
Lies can buy eternity

I see you leaving
So I push record
And watch you leave

I like you a lot
Putting on my music while I'm watching the boys
So I do what you want
Singing soft grunge just to soak up the noise
Blue Riibbons on ice
Playing the guitars, only one of my toys
Cause I like you a lot
No holds barred
I've been sent to destroy, yeah

I live to love you
And I love to love you
And I live to love you, boy
I live to love you
And I love to love you
And I live to love you, boy

Nothing gold can stay
Like love or lemonade
Or sun or summer days
It's all a game to me anyway

I like you a lot
Putting on my music while I'm watching the boys
So I do what you want
Singing soft grunge just to soak up the noise
Blue Riibbons on ice
Playing the guitars, only one of my toys
Cause I like you a lot
No holds barred
I've been sent to destroy, yeah

Putting on my music while I'm watching the boys
Putting on my music while I'm watching the boys

Commenter cet article

Hugo Spanky 15/10/2015 12:06

Honte à moi d'avoir autant douté )))) Ultraviolence reste mon chouchou mais Honeymoon vaut bien mieux que mon mépris. Je m'en explique dans ma chronique :
http://ranxzevox.blogspot.fr/2015/10/lana-del-rey-de-miel-et-dorties.html

Hugo Spanky 18/09/2015 16:49

C'est bien ce que je craignais,l'album est un coup pour rien, si ce n'est rassurer son public le plus romantico-léthargique (et le plus nombreux ?). Ça s'écoute en dormant, sans doute l'état dans lequel elle l'a enregistré.
On ne retrouve rien de la majestueuse nouveauté de Born To Die, rien des écorchures à vif d'Ultraviolence. Encéphalogramme plat ce Honeymoon. Rendez moi ma Brooklyn baby.
La prochaine fois, j'espère.

BryanDelRey 11/09/2015 15:48

J'ai acheté le magazine Grazia, je vous propose de lire l'interview ! Il est très intéressant !

Entretien avec Lana Del Rey, le 4 Septembre 2015.

"J'aime l'idée d'un souvenir qui disparaît lentement. C'es très romantique."

Grazia : Dans quel état d'esprit étiez-vous en enregistrant ce nouvel album ?

Lana Del Rey : J'ai commencé à enregistrer en mixant Ultraviolence. Le mixage de cet album prenait du temps, et c'était bien d'entamer à ce moment-là un nouveau processus créatif. Mon humeur était vraiment bonne au début, puis est devenue plus introvertie lorsque je me suis demandé comment terminer ce disque.


Grazia : Vous vouliez une disque lié au jazz. Est-ce ainsi que vous l'avez vraiment conçu ?

LDR : Je crois bien. D'une certaine façon, les morceaux Honeymoon, Terrence Loves You, God Knows I Tried et la reprise Don't Let Me Be Misunderstood ont une coloration bleu noir et j'ai tenté de rehausser le tempo de l'album avec des morceaux du milieu, comme Freak et Art Deco.


Grazia : Honeymoon est une de vos chansons les plus fortes...

LDR : C'est un des premiers morceaux que j'ai écris pour le disque et qui m'a bouleversée d'emblée. La mélodie et les paroles du refrain me revenaient sans cesse en tête, jour après jour, mais je reculais le moment où j'allais travailler le reste, les harmoniques... J'ai fini par enregistrer en studio et ça a tout de suite touché mon point le plus sensible. J'étais heureuse de suivre ce que je ressentais même si la mélodie paraissait obscure et un peu années 30.


Grazia : Vos chansons mentionnent souvent des lieux, des avenues. Quelle est l'importance de Los Angeles dans vos écritures ?

LDR : Les lieux que je cite dans ces nouvelles chansons sont vraiment importants pour moi. Parfois, j'aimerais être moins précise, plus universelle, mais je suis vraiment fidèle à moi-même en évoquant certaines avenues, des rues ou des noms de personnes. Wilshire Boulevard, en particulier, m'est très cher parce que je m'y arrête souvent pour écrire. Peut-être parce que c'est l'une des rues les plus larges de L.A., ou peut-être parce que ma façon de socialiser est de conduite le long d'un boulevard embouteillé et d'observer les gens.


Grazia : High By The Beach et Honeymoon sont-elles liées ?

LDR : Maintenant que vous en parlez, Honeymoon était une chanson plus intimiste, dans laquelle je pensais à mon passé, je voulais partager certains de mes lieux préférés et tous mes moments de quiétude avec quelqu'un. High By The Beach est la dernière chanson écrite pour l'album et raconte, au fond, la solitude. Je ne pas qu'il y ait un lien entre les deux morceaux mais il y a, tout au long du disque, un même climat mélodique, notamment dans les morceaux les plus jazzy.


Grazia : Les références littéraires sont importantes pour vous. Quels écrivains ou artistes ont compté récemment ?

LDR : Ginsberg m'inspire toujours autant, avec sa façon très libre d'écrire sa pensée. J'aime Emily Dickinson, Miles Davis, The Moody Blues, Leonard Cohen et, plus que tout, Bob Dylan. Aussi, Federico Fellini et Picasso.


Grazia : Terrence Loves You et Honeymoon font partie de vos chansons les plus intimistes. Vouliez-vous plonger dans des sentiments plus profonds ? Trouver d'autres perspectives à votre musique ?

LDR : Pas vraiment. J'ai plutôt eu l'impression qu'après trois disques, il fallait me centrer sur quelque chose de plus surréel, ne pas être trop cérébrale. Cela dit, le morceau God Knows I Tried évoque la confusion que je ressentais et Terrence Loves You me touche au plus près. Sur ce disque, je pense avoir été au plus près de mes émotions.


Grazia : Terrence semble évoquer un souvenir évasif.

LDR : J'aime l'idée d'un souvenir qui disparaît lentement. C'est très romantique.


Grazia : Vous reprenez Don't Let Me Be Misunderstood : comment cette chanson s'inscrit-elle dans la lignée de vos autres reprises ?

LDR : Je choisis des reprises qui racontent soit des histoires parallèles aux miennes, soit un sentiment que j'aurais du mal à exprimer avec mes propres mots. Selon les périodes de ma vie, j'ai repris des chansons qui me permettaient de dire des choses à d'autres gens, ou encore des mots que j'avais envie de m'entendre dire pour régler certains de mes problèmes.


Grazia : La vidéo de High By The Beach donne l'impression que vous cherchez à vous protéger du monde extérieur. Est-ce le cas ?

LDR : Oui.


Grazia : Quelle impression avez-vous du morceau fait avec The Weeknd, tout juste sorti ?

LDR : Une bonne impression. Nous voulions réaliser quelque chose ensemble depuis longtemps et c’est un hasard que nos disques soient édités en même temps. C'est quelqu'un de très talentueux.


Grazia : Une dernière question : comment portez-vous vos ongles ces jours-ci ?

LDR : En ce moment, mes ongles ne sont ni trop cours ni trop longs, très propres et toujours dans une teinte rose légère ou beige.

Juju 10/09/2015 21:46

OUI HUGO SPANKY, je suis d'accord avec toi, "Ultraviolence" est un chef d'œuvre autant en paroles que musicalement !
Concernant le nouvel album "HoneyMoon" je le vois comme un compromis entre "Paradise" et "Ultraviolence" en fait ! J'espère ne pas me tromper, ainsi il devrait plaire à tous cette fois-ci. Mais pour moi à ce jour "Ultraviolence" reste le meilleur album de Lana, j'adore cet album, je ne m'en lasse pas.

brooklynbaby 10/09/2015 17:03

donc en fait, ça n'a rien avoir avec Driving car with boys ? XD

Hugo Spanky 10/09/2015 16:59

Bien que boudé par les plus romantiques acharnés de la belle, je crois qu'Ultraviolence aura du mal à trouver un successeur à sa hauteur. Je crains que celui ci ne soit un pas en arrière destiné aux fans les plus jeunes. Bon, j'attends quand même l'album pour vérifier.

Juju 10/09/2015 14:38

Du grand Lana Del Rey, des frissons rien qu'avec l'intro ! Vivement le clip !

Ariane 10/09/2015 13:26

Je crois qu'une fois de plus Lana ne me décevra pas avec son nouvel album.
Cette chanson est onirique. L'instrumentale donne une atmosphère mélancolique. C'est beau.

BryanDelRey 10/09/2015 12:34

J'adore ! Cet album à l'air d'un rêve. ♥

Chat box

Agenda

2014 - Ultraviolence

2015 - Honeymoon

¤ Le 07 mai 2015 - Cynthia Woods Mitchell Pavilion (The Woodlands, USA)

¤ Le 09 mai 2015 - Gexa Energy Pavilion (Dallas, USA)

¤ Le 12 mai 2015 - Red Rocks Amphitheatre (Morrison, USA)

¤ Le 14 mai 2015 - Ak-Chin Pavilion (Phoenix, USA)

¤ Le 14 mai 2015 - Ak-Chin Pavilion (Phoenix, USA)

¤ Le 16 mai 2015 - Sleep Train Amphitheater (Chula Vista, USA)

¤ Le 18 mai 2015 - Hollywood Bowl (Los Angeles, USA)

¤ Le 20 mai 2015 - Shoreline Amphitheatre (Mountain View, USA)

¤ Le 22 mai 2015 - Sleep Country Amphitheater (Ridgefield, USA)

¤ Le 28 mai 2015 - Klipsch Music Center (Noblesville, USA)

¤ Le 30 mai 2015 - First Midwest Blank Amphitheater (Tinley Park, USA)

Reseaux sociaux